LA société FABRI-MOUCHES VOUS SOUHAITES LA BIENVENUE !

Présentation

     Le site FABRI-MOUCHES dévoile l’histoire de la pêche à la mouche au Québec. Il nous présente ces personnalités qui ont, par leurs actions, fait connaitre et popularisé la pêche à la mouche. Des passionnés qui sont à l’origine des formations par le transfert de connaissances et d’éducation à cette activité saine et impressionnante. Tout en s’impliquant dans la protection et la conservation de la faune et la flore Québec, ces communicateurs ont produit des écris qui demeurent la référence dans ces domaines.

La Société Fabri-Mouches vous souhaites la bienvenue!
     Ce site nous conduit aussi, vers l’histoire internationale de la pêche à la mouche tout en nous rapprochant des origines. Car, s’il est toujours bon savoir d’où l’on vient, la connaissance du passé est garant de l’avenir… Le Québec, ce pays jeune de 350 ans, a vu naître des gens exceptionnels, fiers et talentueux. Si la pêche à la mouche était au début réservée aux grands de ce monde…biens nantis et dirigeants, la présence de nos gens auprès de ces favorisés, a permis l’éclosion de talents dans le domaine du montage de mouches et la découverte de cette maîtrise d’un petit peuple qui a appris à manipuler la canne et à séduire les poissons sportifs du Québec.

M'ention d'honneur Paul Plante 2017
     Ces précurseurs des années 70 ont travaillé pour abolir les clubs privés sur le territoire Québécois. Ces nombreux communicateurs de l’époque ont permis la naissance de regroupements qui ont depuis rendu populaire cette merveilleuse activité de plein air.

     Le Québec avec ses forêts, montagnes, lacs et rivières est un trésor qui sert d’écrin aux merveilleux salmonidés et autres poissons sportifs. Le site d’Alain en fait la gloire et nous invite à mieux le connaître. Il nous renseigne sur les disparus qui sont nos modèles. Il contribue à faire connaitre les monteurs et pêcheurs d’aujourd’hui. Que de talents dans ce petit pays incrusté dans ces Amériques, nous sommes fiers de les faire connaître par le site de FABRI-MOUCHE. Une action qui garantit un soutien à la relève…de cette jeunesse qui, espérons-le, saura porter le flambeau…de la connaissance et de l’éducation sur toute cette beauté.

     Nous leur laissons en héritage des connaissances exceptionnelles qui leur tracent la voie…Les archives d’Alain sont aussi un centre impressionnant de documentation et d’échanges. On y retrouve une collection surprenante de toilettes de mouches Québécoise, principalement, et aussi d’ailleurs.

     En conclusion Alain Lemieux a su nous faire découvrir ce merveilleux monde de la pêche à la mouche avec une habilité déconcertante qui est le reflet d’un passionné. Longue vie à ce site exceptionnel et d’une grande beauté.

     Sincèrement d’un passionné à un autre, amitié Jouno !


.

UNE RÉFLEXION SUR ACCESSIBILITÉ de nos Rivières à saumons

UNE RÉFLEXION SUR ACCESSIBILITÉ DE NOS RIVIÈRES À SAUMONS
     En 1964-65, Jean Lesage est allé pêcher le saumon en Gaspésie et il s’est fait dire par un garde-chasse d’un club américain qu’il n’avait pas le droit de pêcher le saumon sur son territoire. Lesage et Lévesque ont déclubé pour démocratiser.

     Après l'abolition des clubs privés (fin des années ..70) par le gouvernement de René Lévesque, qui avait permis aux Québécois de retrouver l’accès à leurs rivières à saumons pour pêcher le roi Salmo Salar. Le gouvernement d'aujourd'hui, lentement mais surement est en train de sortir la classe moyenne, les familles et les retraités à revenu modeste de nos rivières à saumons. « ont enlève le droit à des gens qui le faisaient à moindre coût dans les années ..80. ..90, pas des gens riches, mais qui réussissaient à se mettre un peu d’argent de côté pour réaliser leur rêve, leur passion... » « Le Québec recule sur un principe phare : la faune est un bien collectif ».

     Là on assiste à une privatisation vicieuse. Les permis, droits d’accès, (de plus en plus de secteurs contingentés), l'hébergement, la restauration, prix de l'essence… sont devenu très coûteux, et je ne parle pas du prix de l’équipement. Dans les années ..80 – 90 … ont disaient « la pêche du saumon Atlantique, une pêche pour tous ! » En 2018 est-ce encore vrai ? j’en doute ! Je crois que seulement les personnes les mieux nantis peuvent avoir cette envie, cette passion..., la pêche du roi sur nos rivières du Québec. Quarante ans après l'abolition des clubs privés, retour à la case départ d’avant 1976. « les mieux nantis peuvent en bénéficier ! » Taquiner le Roi des Rivières...

     Par un retraité : Alain Lemieux

Chroniques de André-A. Bellemare

André-A. Bellemare; Chroniqueur de chasse et pêche

Chroniqueur de Chasse, Pêche et Plein-Air depuis 40 ans, André-A. Bellemare participe aux « Chroniques des Magasins Latulippe » depuis 1996. À ce jour, il a rédigé des centaines de chroniques.

The Atlantic Salmon Federation
Le Casting club du Québec
l' Association chasse et pêche CATSHALAC
The Dieppe Fly Tying Club
Fédération canadienne de la faune
La Fondation de l'eau Rivière du Nord
La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
La Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA)
Fondation de la faune Québec
Le projet les Eaux Curatives
L'association des Moucheurs du Montréal Métropolitain inc
Musée de la rivière Cascapédia
Le Musée de pêche à la mouche du Canada
le Musée de la pêche à la mouche de Montréal
Regroupement des pêcheurs à la mouche de Sherbrooke
La Société Mauricienne des Pêcheurs à la Mouche
SOS BRACONNAGE