Hommage à Jacqueline Lecomte !

  • Jacqueline Lecomte
  • Jacqueline Lecomte
  • Jacqueline Lecomte
     Le départ de Jacqueline que j'aimais retrouver chaque année sur la rivière Matapedia m'est resté collé au fond de la gorge.

     Je vais me recueillir et revoir les beaux moments d'amitié passés en sa très agréable compagnie chez Thérèse (Gîte Napoléon à Ste-Florence) au début juin de chaque année.

     C'était une mordue de pêche à la mouche, surtout de pêche du saumon. Elle montait ses propres mouches. Elle a été membre fondatrice du Club des 20, un club sélect de monteurs de mouches se réunissant une fois par mois à Cap-de-la-Madeleine.

    Elle a participé à la création et à la vie de la Fédération des pêcheurs à la mouche du Québec.

    Elle a organisé une exposition au Sheraton Laval, voilà quelques années, sur la "pêche à la mouche au féminin". Elle était membre de la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (l'FQSA).

    Elle participait à presque tous les congrès et forums d'associations de pêcheurs à la mouche. Malgré une santé chancelante, ces dernières années, elle pêchait à la mouche dès qu'elle en avait l'occasion. Le Québec perd une grande dame du monde de la pêche à la ligne. Les pêcheurs à la mouche perdent une admirable ambassadrice.

     Hier soir, je suis tombé par hasard sur une plume de (rump) de héron de couleur olive, la seule que j'ai, et je me suis dit instantanément que j'allais me faire une Spey aux couleurs de la Matapédia avec cette plume, une mouche qui refléterait certaines des qualités de Jacqueline.

     J'ai choisi un hameçon (heavy wire) de Daiichi parce que Jacqueline faisait professionnellement un travail (HEAVY).

     La première demi du corps et le voile sont en or pour souligner sa personnalité généreuse et riche. Le jaune de l'aile et le la sous-aile rappellent sa chevelure. enfin, l'olive du hackle et du dubbing de corps reflètent les couleurs de la rivière où elle aimait retrouver ses amis en début de saison. l'olive est aussi une couleur sobre, reflétant une personnalité qui faisait sa marque tout en doucement sans chercher à monopoliser le crachoir.

    Il s'agit d'une mouche de pêche à laquelle je donne le nom de Lady Jacqueline (pensez à Lady Caroline). C'est une mouche qui sera dans mon coffre et que j'utiliserai au début juin prochain sur la rivière Matapedia. Si elle me donne un saumon, je le laisserai partir avec. Je ne cherche aucun brevet pour le nom de cette mouche.

    Autrement dit, rien n'empêchera quiconque de créer une Lady Jacqueline officielle par la suite. Je n'ai fait la mouche que parce que j'avais besoin de la saluer de manière plus particulière. c'est avec hésitation que je vous fait part du résultat, n'ayant pas la possibilité de faire des retouches. Mais je sais que vous saurez pardonner les imperfections d'une mouche faite avec les mains de l'amitié. OUF !
Lady Jacqueline
Création & Montage Claude Hamel

Hameçon: Daiichi 2061.
Ferret: Fil lamé doré ovale fin.
Corps: Moitié arrière: lamé doré plat; moitié avant : Hare-tron olive brun enroulé autour de la hampe de l'hameçon.
Voile: À la jonction de la moitié du corps, un bout de fluorofibre de couleur or (assez long).
Côtes: Fil lamé or ovale médium.
Hackle: Sur le corps; Plume de héron (rump) de couleur olive.
Hackle: À la tête; Plume de cou de poule Hoffmann de couleur olive, enroulée en collerette, puis rabattue vers le bas (Chicabou patch).
Sous-Aile: SLF hanks de couleur jaune.
Aile: Sarcelle de couleur jaune.
Tête: Noire.

Références

» Texte & Photos Claude Hamel  (2007).
» Mouche Claude Hamel.
Page 6 sur 18