Sommaire
  1. Anecdotes, Gaspé 1989... Un « Grilse » à Partager
  2. A quel Moment les Saumons sont-ils les plus Mordeurs ?
  3. Bataille avec un Saumon avant le Coucher et Combat de Taureaux au Lever
  4. Chant dans l’Azur
  5. Cherchez l’Ombre
  6. Choisir la Bonne Sèche
  7. Dommage, sa Ténacité l’A Perdu !
  8. Faits Vécus ; Folle Équipée
  9. Homo Sapiens Vs Salmo Salar
  10. Jour de Première
  11. La Dartmouth: Une rivière Méconnue
  12. La Force du Nombre
  13. Grande ou Petite Mouche?; Grande ou Petite Rivière?
  14. La Matapédia... Ma Rivière Préférée !
  15. La Matapédia... Ma Rivière Préférée ! (suite)
  16. La Matapédia - Plus jamais!
  17. La Moisie Accessible
  18. La Noce Argentée
  19. La Pause-Santé du Docteur SALMO FLY...
  20. La Pêche du Saumon au Printemps au Québec
  21. La Rivière Trinité, d'Hier à Aujourd'hui
  22. La « Saumonite » Frappe Encore
  23. La Soie, La Marguerite et les Deux Poids Lourds
  24. La Ste-Anne (Ste-Anne-de-la-Pérade) aussi était une Rivière à Saumon
  25. Le Premier Saumon de Marina Orsini
  26. Mais t'es un Millionnaire toé...
  27. Mon Premier Saumon au Québec
  28. Mon Premier Saumon sur la Ste-Marguerite
  29. On ne dira Jamais Assez ce qu'est ce Sport... Un Absolu!
  30. On n’est pas Sérieux, Quand on est Saumonier ?
  31. Pêche à Gué Vs Pêche en Canot
  32. Pêche sur la Grande
  33. Quant l'Illusion Prend la Mouche…
  34. Que peut-il se passer en Gaspésie en 11 jours ?
  35. Saumons sur Petites Mouches et Petits Avançons
  36. Souvenir de Pêche... La Sorcier de la Rivière
  37. S.V.P. Monsieur...
  38. Un Débutant sur la Rivière Matane
  39. Un Géant de la Matapedia
  40. Un Vrai Conte de Noël
  41. Un Pêcheur Discret est un Pêcheur Chanceux !
  42. Une Descente sur la « Patapedia »
  43. Une Journée sans Saumon
  44. Une Partie de Pêche Pénible
  45. Une Triple Félicité

Anecdotes, Gaspé 1989... Un « Grilse » à Partager

     M. Arnold Ouellet, vice-président de la FQSA de la région de la Gaspésie, a eu la chance, le 13 juillet dernier, de pêcher la fosse «Grande fourche» sur la York avec M. Marc Pontbriand de la compagnie Molson. Après plusieurs heures de pêche, le soleil faisait son oeuvre et Arnold commença à prendre quelques rafraîchissements, gracieusetés de son compagnon. Devenu plus confiant, il fit une nouvelle passe et, d'un seul coup, sa journée de pêche se termina par la capture d'un «petit grilse», qui se retrouva si rapidement sur la rive que le pêcheur dû quitter rapidement la rivière pour le saisir. L'étiquette bleue du MLCP passée dans la queue, cette «délicate» prise gisait maintenant en haut de la fosse, entourée de roches, dans quelques centimètres d'eau (eh oui, il y a encore de vrais amateurs de plein air à la pêche au saumon!), alors qu'Arnold y allait d'un autre rafraîchissement bien mérité. Quant à Marc, il recommença à présenter ses «sèches» à quelques beaux spécimens dans la queue de la fosse. «Marc, je vais me reposer un peu. Si tu en prends un, réveille-moi», dit Arnold.

     Quelque temps plus tard, Arnold fut effectivement éveillé par les cris de Marc et vit celui-ci courir vers le haut de la fosse. Un regard brumeux dans cette direction permit à notre vice-président de voir quelques corbeaux s'envoler le bec chargé... Heureusement, l'étiquette bleue et plus de la moitié du castillon avaient pu être sauvées et dégustées le soir même... Rassurez-vous, nos deux amis n'ont pas mangé le «tag», même s'ils avaient encore faim après le repas...

Un permis d'un seul «tag»...

     Un citoyen de Murdochville s'acheta un permis de pêche au saumon en début de juillet et décida d'aller pêcher la fosse «Anderson» (secteur 11 sur la York). Chemin faisant, il décida de faire quelques lancers dans une autre fosse du secteur et demanda à son jeune enfant de l'attendre dans la voiture quelques minutes. Il prit alors une étiquette, laissant les autres dans le sac sur le tableau de bord de la voiture. Eh oui, ce fut un «jeu» d'enfant pour le petit de sceller les six autres étiquettes... Le MLCP aurait refusé de délivrer un autre permis: un permis par pêcheur, c'est la «loua»!

Le meilleur équipement...

     Au mois de juin, le trésorier de la zec York, M. Gary Smith, péchait sur cette rivière avec un équipement flambant neuf (comme toujours, il n'y a rien de trop beau pour Gary), lorsqu'il captura un gros saumon. Après 45 minutes de combat et alors qu'il s'apprêtait à utiliser le serre-queue, son moulinet se retrouva dans la rivière en pièces détachées et le saumon pu recouvrer sa liberté. Connaissant le caractère bouillant de notre trésorier, son compagnon de pêche dû se cacher pour m rire aux larmes... Mais ce n'est pas tout Quelques jours plus tard, il cassa sa belle perche et, sur le chemin de retour vers Gaspé, il «défit» sa camionnette en frappant un orignal...

     Lorsque j'ai rencontré M. Smith au début du mois d'août, il avait retrouvé le sourire. Il ne lui restait que 4 étiquettes bleues et il se préparait pour un séjour sur la Grande Cascapédia où il a capturé un 20 livres et un 38 livres.

Anecdotes, Gaspé 1989...Mme Bella Bérard
Mme Bella Bérard, récipiendaire du Salar «Pêcheur sportif de l'année», a bien commencé sa saison 1989.
Elle coiffe son titre...

     Mme Bella Bérard, récipiendaire du Salar «Pêcheur sportif de l'année» au dernier congrès de la FQSA, a commencé sa saison de pêche au saumon par la prise d'un «buck» de plus de 25 livres (11.6 kg), le 24 juin, dans le secteur 4 de la York. A cette occasion, j'ai eu droit à un super spectacle. Démon poste d'observation, j'ai pu voir ce monstre suivre la mouche jusqu'à la rive en quatre occasions avant de se décider finalement à gober la «petite noyée»; un beau «buck» pour la belle pêcheuse...

La chance du débutant...

     M. Richard Giroux, de Sport Expert, était de passage à Gaspé le 30 juin dernier et captura un saumon de plus de 15 livres (7 kg). J'ai dû lui donner la mouche (une «Pompier») que je lui avait prêtée à cette occasion. Assisterons-nous à une avalanche de mouches «Pompier» le printemps prochain dans les magasins Sport Expert? Je me demande si Michel Beaudin, le créateur de la «Pompier» en question, m'en donnera quelques autres?

…et de la débutante

     Après quelques jours de pêche sans succès à Gaspé, Mlle Josée Massé, de Farnham, a eu la chance de capturer un saumon de 31 livres et demie (14.3 kg) sur la York, le 14 juillet Après une heure et demie de combat, il était temps que le «queutard» passe à l'action car le bras gauche de la petite commençait à «tanguer» sérieusement Si les succès sont toujours liés à des histoires d'amour, Josée doit aimer «Silver» d'une façon toute spéciale car ce matin-là, elle n'a exécuté qu'un seul lancer à la fosse «Spruin Rock» pour récolter une des grosses prises de la saison sur la York. Elle avait obtenu elle-même la réservation, «48 heures à l'avance», en utilisant un téléphone défectueux...

Les pompiers rencontrent leur Waterloo...

Richard Giroux, de Sport Expert
Richard Giroux, de Sport Expert, a fait des miracles avec une mouche «Pompier» confectionnée par Michel Beaudin.
     Depuis plusieurs années, le vice-président de la FQSA de la région de Québec et de l'Ouest du Québec, M. Michel Beaudin, et son éternel compagnon de pêche, M. Yves Thibault, tous deux pompiers à Montréal, font l'ouverture de la York le 11 juin en pêchant dans le secteur #4. Cette année, le 10 juin, ils se rendirent donc y déposer leur canot et observèrent plusieurs gros saumons dans la fosse «Still». C'est là qu'ils «ouvriraient» le lendemain.

     Un peu après minuit, ils décidèrent de s'y rendre afin d'être les premiers à pêcher cette fosse. La voiture stationnée à quelques minutes des saumons convoités, nos deux amis écoulaient les dernières heures en sirotant «un café». Ce serait bientôt l'heure, fis sortaient l'équipement et commençaient à enfiler leurs bottes lorsqu'une autre voiture arriva. «Dépêche-toi...». Trop tard: deux pêcheurs sortaient déjà de cette auto, bottes enfilées, vestes sur le dos, cannes montées et ils empruntaient le sentier qui mène à la fosse. Ebahis, nos deux pompiers décidèrent d'aller prendre le canot et de filer à la fosse «Cèdre». Deux autres pêcheurs les y attendaient! De quoi écrire une autre fable, Monsieur Lafontaine...

Sylvie 2, Robert 0...

     Le couple Sylvie Desjardins et Robert Parent, de Laval, consacrent maintenant à chaque année deux semaines de leur temps à la pêche au saumon à Gaspé. En 1988, Sylvie avait capturé 5 saumons et Robert 2. Le mâle se promettait bien de rétablir «son autorité» en 1989, d'autant plus qu'il avait le privilège de passer le premier dans la plupart des fosses (privilège obtenu suite à son écrasante défaite de l'année précédente...). Malgré tout, nos deux amis terminèrent leur voyage de pêche avec chacun quatre prises. 

     Un jury formé de Michel Beaudin et de moi-même déclara alors la belle Sylvie gagnante pour une deuxième année consécutive, car elle avait capturé ses 4 saumons la première. 

     P.S.: Dans les circonstances, Robert, avec ce jury, tu n'avais aucune chance...
Josée Massé
Il n'a fallu qu'un seul lancer à Josée Massé, de Farnham, pour capturer un saumon de 31 livres et demie (14.3 kg) sur la York.

références

» par Clermont Grand’Maison
» Salmo Salar #18, Automne, Novembre 1989.
PrécédentPage 1 sur 45